L’acclimatation

 

L'acclimatation

 

L'acclimatation est le plus important dans le succès de la maintenance d'un poisson car elle évite de gros choc aux poissons et ainsi garantie une bonne condition d'élevage dans le futur.

Plus cette acclimatation est lente plus les chocs sont réduit, ce qui évite l'affaiblissemement des poissons a acclimater et ainsi réduit considérablement les risques de maladies.

C'est surement l'une des étapes les plus importantes dans la maintenance d'un poisson.

Souvent les échecs sont dut a une mauvaise acclimatation.

 

 

Les différents chocs ressentis par les poissons :

Le choc sanitaire : surtout rencontré lors d'un transport du poisson très élevé ou par l'eau provenant d'un bac très mal entretenu et donc porteur de mauvaise bactéries qui peuvent entrainer une contamination du bac de quarantaine ou d'ensemble !

Le choc thermique : différence de température trop élevée, on considère une différence de température de  7/8 °C comme mortelle, surtout si elle est instantanée !

Le choc osmotique : Différence de dureté de l'eau et du pH par rapport aux deux eaux.

Le choc Lumineux : très mauvaise pour les poissons habitués a une luminosité faible, comme les Locariidé par exemple.

Le choc corporel : Lors de la manipulation du poisson avec l'épuisette, ce qui entraine des blessures et des pertes du mucus.

Le choc Comportemental : ressenti par les poissons territoriaux, changement de décor et surtout de groupe ce qui modifie leur hiérarchie.

 

Les différentes techniques d'acclimatations :

1ère technique d'acclimatation : Acclimatation avec le sac de transport :

Matériels nécessaire :

Un couteau pour réaliser les trous dans le sac de transport.

Mode opératoire :

Il suffit de percé le sac de transport de petits trou et de le faire tremper pendant 20 à 30 minutes dans le bac récepteur « bac de quarantaine de préférence »

Attention lors du perçage des trous ceux-ci ne doivent pas être trop gros pour éviter que le ou les poissons ne sortent seul de celui-ci !

Pourquoi réaliser des trous dans le sac de transport ?

C'est pour réaliser la phase d'acclimatation au niveau osmotique et thermique entre les deux eaux. Celles-ci vont ainsi ce mélangé doucement.

Au bout de cette demi-heure on peut réaliser alors de plus gros trous, ce qui permettra aux poissons de sortir seuls du sac de transport. Par contre il est préférable de laisser le ou les poissons sortirent seuls du sac, et nous inquiéter pas car cela peu encore duré une demi heure a une heure, mais ils le feront d'eux même !

-Avantages de cette technique

Permet une très bonne acclimatation au niveau osmotique et thermique du poisson.

Et ne requière aucune manipulation sur le ou les poissons, donc évite les chocs traumatique dut a l'épuisage de ceux-ci.

Pas d'utilisation de matériels supplémentaire.

Très bien pour acclimater des poissons provenant de chez soit ou d'un élevage sur.

-Inconvénient de cette technique :

Mélange des deux, donc risque de contamination quand le poissons a longuement voyagé ou provient de commerçant ayant des bacs négligé.

Mais bon la plus part des agents pathogène sont fixé sur le poisson lui-même.

Mais surtout le risque le plus important est d'introduire des antibiotiques dans le bac récepteur.

 

2ème technique d'acclimatation : Acclimatation aux gouttes à gouttes :

Matériels nécessaires :

Deux récipients «  on peut utiliser une glacière et un petit sceau et enfin un petit tuyau d'air qui nous servira à faire le gouttes à gouttes.

Mode opératoire :

En premier temps, on laisse tremper le sac de transport dans le bac récepteur pendant une demi-heure, cette première phase permet d'équilibré la température entre les deux eaux.

Ensuite le contenu du sac de transport est versé dans le petit sceau de 2/3 litre. Ce petit sceau devra être placé au par avant dans l'autre récipient «  la glacière par exemple ».

Nous pouvons maintenant commencer le goutte à gouttes, à l'aide du petit tuyau d'air. Il suffit de siphonner l'eau du bac récepteur a laide du tuyau et de laisser remplir doucement le petit bac ou ce trouve le ou les poissons à acclimater.

Il faut laisser alors déborder l'eau pendant une bonne demi- heure au minimum.

Ensuite cette opération terminée, il suffit d'épuiser les poissons pour le mettre dans le bac récepteur.

Avantage de cette technique :

Dans cette méthodes, les deux eaux ne sont pas mélangées, ce qui évite les risque sanitaire surtout pour des poissons provenant de milieu naturel ou ayant eut un temps de voyage très long « supérieur a 7/8 heure ».

Cette méthode est excellente pour l'acclimatation au niveau osmotique.

Inconvénients de cette technique :

Utilisation de matériels supplémentaire, qui lui doit être ensuite désinfecté après sont utilisation.

Choc traumatique lors de l'épuisage des poissons.

 

En conclusion ces deux techniques sont très efficaces

C'est à vous de choisir, celle qui vous convient le mieux et celle qui peut être la plus pratique pour vous. Et surtout la mieux adapter par rapport à la provenance de vos poisson.

 

 

Cordialement! Cedric fondateur et administrateur du site et forum www.aquaticplaisir.org

Et si vous avez des questions n'hésiter pas a venir les poser sur

 le forum aquaticplaisir