Xenotilapia flavipinnis

TAILLE MAXIMALE:

mâle 9 cm / femelle 8-8,5 cm
La femelle est plus svelte et lègèrement plus petite et chez moi moins colorée que le mâle.

TAILLE ET VOLUME MINIMA DE L'AQUARIUM:

150 cm / 300 litres

Ce ne sont pas des poissons très pollueurs. Ils exploiteront tout l´espace mis à leur disposition. Il leur faut une grande plage de sable.

NOMBRE D'OEUFS:

15 à 30 oeufs d´une taille d´environ 2,5 mm par ponte

HABITAT:

Milieu intermédiaire et fond sableux/vaseux à une profondeur de 1 à 30 mètres.
En aquarium, il se cantonne à sa zone sableuse et évite avec précaution les roches. Chez moi, il ne montent que très rarement au-delà des 10 premiers centimètres.

ALIMENTATION:

Il s´agit d´un sabulicole pur qui filtre le substrat à travers ses fentes branchiales si celui-ci est suffisamment fin pour en retirer les particules de nourriture. Si le substrat est de forte granulométrie, il sera recraché.

Les nauplies d´artémias fraîchement écloses sont un must dont il ne faut pas se passer, même s´ils acceptent parfaitement les paillettes de qualité. Il faut toutefois veiller à ce que les particules soient suffisamment fines, sans quoi elles seront recrachées après avoir été “machouillées” quelques instant.

Je distribue très régulièrement des nauplies d´artémias, des paillettes à la spiruline, mais aussi parfois des granulés broyés, qui font leur bonheur une fois posés sur le sol.

MAINTENANCE ET REPRODUCTION:

Les cohabitants parfaits seraient les Cyprichromis, vivant en pleine eau. Ainsi toutes les zones de l´aquarium seront occupées. En ce qui me concerne, je trouve les Cyprichromis avec qui ils cohabitent trop vifs à la prise de nourriture.

A partir de 150x50x60 (450 litres) on peut leur adjoindre un petit pétricole en prenant soin de veiller à ce que le défense du territoire de celui-ci se limite aux pierres et n´empiête pas sur la zone sableuse.

Bien que Xenotilapia flavipinnis sache se défendre(il n´hésite pas à parader devant un cyprichromis adulte pour l´éloigner), il faut éviter toute concurrence au niveau de la zone sableuse, la cohabitation avec d´autres espèces utilisant le substrat comme site de nidification ou avec des poissons de fond est donc à proscire.

Le mieux pour obtenir un couple harmonieux est comme souvent de se procurer un groupe de 6-7 subadultes.

Très vite, un couple se dégagera et tout aussi vite les surnuméraires seront chassés avec vigueur par le mâle. Ces “indésirables” devront être retirés dès la formation du couple, car le stress auquel ils seront alors soumis leur sera généralement fatal en quelques jours.

Il s´agit d´un incubateur bi-parental, les parents s´occupant tous les deux de l´incubation.

Fiche réalisée par Afra membre actif du forum du cercle aquariophile jurassien

 
×